Égrégores

Il faut savoir que les pensées, les écrits et les paroles créent. Et c’est maintenant un fait établi, grâce entre autre à Carl Gustav Jung, nous connaissons l’inconscient collectif. Nous générons, la plupart du temps sans le savoir, des formes-pensées qui vont nourrir les égrégores qui vont ensuite agir sur nous. Mais qu’est-ce donc qu’un égrégore? L’être humain est sensible et sera touché par la tristesse, la douleur, la guerre, la maladie, et j’en passe. Lorsque nous nous y attardons, nous nourrissons les égrégores propres à ce que nous contestons, pleurons, répudions, et ces énergies reviendront avec autant de force…

Suite

VIVRE

Pour vivre correctement, il faut premièrement venir au monde, et après, s’assurer d’être bien incarné. Pour cela, j’ai eu besoin des mots. Pas les miens, d’autres mots. Ma réalité n’était pas et ne sera jamais celle de quelqu’un d’autre. Mes mots ne me permettaient pas de m’incarner moi-même, car on ne vit, au départ, qu’à travers le regard des autres, qu’au contact des autres. J’ai dû trouver un lien, de ma réalité à la vie, sinon tout paraissait être fictif. Alors j’ai eu besoin de mots qui décrivaient une réalité dans laquelle je pouvais m’immiscer, une réalité rejoignant ma sensibilité,…

Suite

Je suis de la génération du « Peace and Love», du « Flower Power » et du « Small is beautiful »

Je suis de la génération du « Peace and Love», du « Flower Power » et du « Small is beautiful ». Je suis de ce mouvement où tous ces termes anglophones dérivaient de la contestation à l’absurdité de la guerre du Vietnam et des autres intrigues pour et par le pouvoir. Dans les années ’60 et ’70, ma génération a chanté, écrit, peint, joué, bref a mis en œuvre d’art la désolation de cette quête du pouvoir et de l’argent. Nous sommes retournés aux sources, avons créé le mouvement hippie et les communes, tenté d’abolir la surconsommation, sensibilisé les populations pour un environnement non…

Suite